PRIME « MACRON », VOTRE ÉQUIPE CGT NE BAISSE PAS LES BRAS ET ACCOMPAGNE CHAQUE INTÉRIMAIRE POUR RÉCUPÉRER SON DÛ

La direction avait établi la règle suivante, avoir gagné moins de 30 000 euros, être sous contrat le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2018 pour percevoir la prime de Macron. Sauf que beaucoup d’intérimaires qui respectent les conditions se sont vu refuser ladite prime.

Nous accompagnons de nombreux intérimaires dans le cadre d’une procédure collective au Tribunal des Prud’hommes de Lyon pour faire valoir leurs droits. La 1ère audience de conciliation est prévue au 18 octobre.

Affaires à suivre !