CONGES EXCEPTIONNELS ET FAMILIAUX

Les congés payés ne sont pas pris mais payés à l’intérimaire à la fin de la mission. Toutefois, les intérimaires peuvent prétendre à des congés exceptionnels qui ne peuvent leur être refusés conformément au Code du travail et qui sont rémunérés.

Motif du congés Nombre de jours
Mariage ou pacs

4 jours

Naissance
ou adoption

3 jours par enfant (à la naissance ou à l’adoption)

Mariage d’un enfant

1 jour

Décès d’un enfant

5 jours

Décès du conjoint,
du partenaire lié par un Pacs,
du concubin, du père, de la mère,
du beau-père, de la belle-mère,
du frère ou de la sœur

3 jours

Annonce de la survenue d’un handicap

2 jours

Les jours d'absence autorisés ne doivent pas nécessairement être pris le jour de l'événement, mais dans une période raisonnable par rapport à celui-ci.

Ces congés, dont la durée ne peut pas être imputée sur celle des congés payés, sont assimilés à du temps de travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés.

Attention : pour obtenir les congés, l’intérimaire doit présenter les justificatifs (attestation de mariage, de naissance, d’adoption, de décès …).