CET ÉTÉ JE ME SYNDIQUE À LA CGT

IL FAUT AUGMENTER LES SALAIRES ET NON VERSER DE DIVIDENDE AUX ACTIONNAIRES

Les actionnaires d’Adecco ont osé :
ils se sont partagés 360 millions d’euros de dividende.

Le conseil d’administration use tous les leviers en son pouvoir pour prendre l’argent public et payer les salariés au minimum. Ce sont des méthodes de voyou, elles en complètent opposition avec le bon usage des ressources face à la crise sanitaire.

Des travailleurs·ses intérimaires sont allé·e·s sur le terrain, ils·elles ont bravé tous les dangers, mais Adecco ne leur donnera pas de prime Covid 19.

Adecco n’a pas voulu fournir d’équipement de protection aux intérimaires sur les temps de trajet domicile / travail. Le chômage partiel n’a pas été revalorisé dans plus de 90% des cas entraînant de graves pertes de salaire.

Le télétravail pour les permanent·e·s n’a été possible que par un surinvestissement des salariés.

Les journées de travail sont en moyenne 4 heures plus longues en raison de la garde des enfants au domicile et l’école à la maison. Pourtant Adecco a refusé le moindre coup de pouce laissant incomber les charges matérielles et financières aux seuls salariés.

L’effort supplémentaire des jours travaillés s’est vu complété par des jours de chômage partiel qui ressemblaient plus à des journées de travail non rémunérées par l’employeur.

Les élu·e·s du personnel sont entravé·e·s dans la plupart des cas où ils·elles essayent de faire valoir les droits de salariés. Il va falloir commencer à penser à riposter tous·tes ensemble pour faire valoir nos revendications. Une mobilisation des salariés pour exprimer la volonté d’être entendu devient plus que nécessaire.

LA CGT PROPOSE :

200€ d’augmentation de salaire

Aucun salaire en dessous de 1800€ net

L’instauration d’un treizième mois

Des embauches dans les agences

Réduction du temps de travail sans perte de salaire

Un vrai salaire de remplacement entre deux missions

Une rémunération en fonction de ses qualifications

www.cgtadecco.fr/adherer